Lutte

La perception est la prise en charge « classique » de la précarité, va généralement consister à accompagner les « pauvres », les « exclus », les « précaires » dans leur réinsertion sociale, avec ou contre leur gré.

Ce type d’accompagnement laisse peu de place à l’analyse critique des réalités sociales dont sont victimes les « bénéficiaires ».

De plus, le détricotage progressif des filets de solidarité fait peu à peu passer les droits sociaux acquis pour des faveurs accordées à certains, en fonction d’un mérite et non plus d’un droit.

Cette situation ouvre une voie royale au retour de la charité, qui consisterait dès lors à maintenir l’autre dans une position d’infériorité en lui donnant tout juste les moyens de sa survie tout en maintenant des rapports de domination envers une part de la population, privée dès lors de sa pleine citoyenneté.

 

Égalité

Nous considérons que si une grande diversité (de genre, de cultures, de classes sociales,…) caractérise notre société, cela ne signifie en aucun cas une égalité de droits entre tous les citoyens, même si celle-ci est un des principes essentiels du fonctionnement d’un état démocratique.

Inégalité hommes-femmes, discriminations envers les personnes étrangères, transgenre, handicapées,…

La lutte contre les discriminations nécessite la mise en place de projets, d’actions citoyennes et associatives, rendues possibles par les décisions et les moyens mis à disposition par le politique. Nous considérons la diversité comme une richesse et défendons une vision positive de l’altérité.

Nous luttons contre les stéréotypes et préjugés, et sommes vigilants face aux risques de discriminations.

L’exercice du libre-examen permet d’emprunter le chemin de l’émancipation individuelle et collective et peut contribuer à l’acceptation de chaque citoyen dans sa singularité. Cette singularité doit être reliée à la société par des liens forts de solidarité et de justice sociale en veillant à l’accompagnement du processus d’affiliation à cette société.

 

Solidarité

Notre société est en crise, notre planète est malade, nos valeurs de solidarité, d’égalité et de liberté sont fragilisées…

Quel patrimoine naturel, social et culturel va-t-on léguer à nos enfants afin qu’ils puissent subvenir à leurs besoins ?

Notre modèle de croissance économique génère inévitablement des inégalités Nord-Sud à l’échelle de la planète, entre les classes sociales dans un même pays, et risque d’hypothéquer gravement les conditions de vie des générations futures.

Par le développement de projets de proximité dans les quartiers, nous contribuons au tissage de micro-solidarités qui permettent aux habitants de renouer avec leurs voisins, de penser d’autres manières de produire et consommer.

 

Liberté

Permettre à chacun d’exercer ses droits de citoyen est un enjeu majeur identifié par notre régionale. Dans une société de plus en plus inégalitaire, le mouvement laïque veut contribuer à l’exercice des droits fondamentaux, redonner confiance en l’action politique par l’action citoyenne.

L’exercice des droits fondamentaux dont les droits culturels est un enjeu majeur pour nous : la culture non plus ne peut être réduite à un bien de consommation.

Nous considérons la culture comme un outil de compréhension et d’action sur le monde et comme un moteur d’émancipation individuelle et collective.

Pour y parvenir, nous soutenons et développons des projets permettant à tous les citoyens d’être des acteurs culturels.

Notre participation à l’asbl « Pop Up – Virus Culturel » en tant que membre fondateur nous permet de donner une visibilité à l’action et aux productions culturelles de tous et en particulier celles et ceux qui en sont généralement exclus pour être réduits au rôle de consommateurs d’une culture de masse.

Être laïque

C’est faire le choix de participer à un projet de société, solidaire, responsable et respectueuse des différences, et d’agir selon sa conscience, sans se plier à une doctrine, un dogme ou une croyance.


Une société où tous les citoyens sont traités avec égalité, ont les mêmes responsabilités, quels que soient leur sexe, leur origine ou leur culture.

Découvrez notre projet de société