75% des belges pour la sortie de l’IVG du Code pénal


Voilà ce qui ressort d’un sondage publié ce mardi par le Centre d’Action Laïque et deMens.nu. Ce sondage met également en lumière la méconnaissance de la loi actuelle sur l’interruption volontaire de grossesse: seul un Belge sur cinq sait que l’IVG constitue toujours un délit figurant dans le Code pénal.

En effet, en Belgique, aussi anachronique que cela puisse paraître, vingt-huit ans après le vote de la loi Lallemand-Michielsens, l’interruption volontaire de grossesse reste inscrite dans le Code pénal comme un délit contre « contre l’ordre des familles et la moralité publique ».

Fort d’un combat historique, repris dans sa récente campagne #IVGHorsDuCodePénal, le Centre d’Action Laïque demande activement que l’IVG sorte enfin du Code pénal dans lequel l’avortement est inscrit depuis 1867. Les raisons sont doubles: il s’agit non seulement de faire reconnaître cette intervention comme un acte médical, mais également d’assurer le droit à l’autodétermination des femmes à décider de poursuivre ou non une grossesse. Depuis mai 2016, six propositions de loi ont été déposées en ce sens en commission Justice du Parlement (Défi, PS, ÉCOLO-GROEN, SPa, Open VLD et PTB-PVDA).

 

Que pense la population belge au sujet de l’IVG?

Facebook