Les artistes

Ibaaku – Electro ethnic (Dakar)

Ibaku_Guillaume-BassinetIbaaku, dernier d’entre les noms qu’il s’est donnés, est un artiste en mouvement, éthéré, propulsé par un éclectique et insatiable appétit du son.
Son itinéraire créatif, précocement entamé à Thiès par la pratique du clavier et de la clarinette, l’a progressivement mené vers différents genres qu’il habite, hip-hop, soul, jazz, folk, toujours momentanément, toujours à leurs frontières.
Sa musique procède aussi bien de la ruche urbaine qu’est Dakar avec ses banlieues alentour, où il installa un studio d’enregistrement, que des vertes étendues de la Casamance et les paysages accidentés de la Sardaigne, où il aime à se retirer, se perdre pour mieux se retrouver.
Depuis la fin des années 90, il est, pour avoir produit plusieurs disques d’autres artistes et sortis avec ses groupes successifs deux albums, une figure importante de la scène hip-hop. Il s’y meut comme un excentrique insider, un b-boy affranchi des codes, attitudes et formes convenus.
Parce qu’étranger à la culture contemporaine de la réclame à tout crin, il reste un artiste assez confidentiel, plus occupé à créer qu’à promouvoir. Son intégrité artistique, sa liberté de mouvement, demeurés inaltérés, se manifestent dans l’oeuvre protéiforme qu’il continue de forger avec son groupe I-Science, ses compositions personnelles ou encore sa collaboration avec la styliste Selly Raby Kane.
Curieux du monde et de ce qui s’y révèle aujourd’hui de neuf dans les arts, mobilisé à dynamiter les murs et bornes dressés dans la musique par le marché, il est de ces millenials qui forment l’avant-garde de la création contemporaine sur le continent africain.
Texte : Mamadou DIALLO

Vendredi 5 mai – 20h30 – https://www.facebook.com/Ibaaku/



Wonder Monster – Electro-Deep-House (Mons – La Louvière – BXL)

wonder-monsterFondé par Jagga et Gorgo, qui ont déjà parcouru l’Europe en première partie de GOGOL BORDELLO (USA) avec leur précédent projet, dont le premier album avait été créé à Barcelone avec Gambeat (Manu Chao RadioBemba), Wonder Monster sort son nouvel album.
Toujours accompagné à la voix de SENSO (Joshua // Coach THE VOICE 1ère Edition) et de SO Fire qui a déjà partagé la scène avec notamment ASIAN DUB FONDATION, OMAR PERRY, MC DYNAMITE, etc.
Un Quartet dansant, un DJ, un Sax Tenor, 2 voix funky – jazzy, pour un ensemble electro-deep house-pop qui enchante à l’étranger.
Déjà présent lors des Esperanzah (Froreffe et Barcelone), Mamm Douar Festival (Bretagne-Fr), Ibiza, et dans beaucoup de garden organisées en Belgique.

Vendredi 5 mai – 22h00 – https://www.facebook.com/wondermonstermc



Highbloo – Electro-House (Belgian Dj/producer)

HighblooHighbloo est un artiste véritablement dévoué à la musique électronique, trouvant son inspiration dans une grande quantité de genre.
Avec des rejets sur l’empreinte de Dr lektroluv mais aussi sur Dim Mak, Onelove, … il a joué par de grands Djs comme 2manysdjs / Brodinski / crookers / ….
Highbloo a joué tous les grands festivals / clubs en Belgique et au-delà (Pukkelpop / Club Social / Fuse / Dour / Mexique / Afrique du Sud / …).
Il a également fait partie de “The subs”, il a coproduit quelques morceaux sur leur deuxième album
Et est allé tourner autour du monde avec em pendant un an. (Werchter / futur festival de musique / …).

Vendredi 5 mai – 23h30 – https://www.facebook.com/highbloo

 


 

Uncle Waldo – Jarzz (Tournai)

Uncle-waldoNe vous fiez pas à l’haleine avinée et au foie gras du vieil Uncle Waldo. Derrière ce nom se cachent cinq jars et une oie : comprenez cinq gars et une voix. Antoine (piano), JH (saxophone), Vince (trompette-trombone), Laurent (basse fretless) et Ben (batterie) soutiennent la douce voix de Charlotte dans des mélodies dansantes. La troupe s’est progressivement constituée dans la région de Tournai et sillonne la Belgique depuis 2014. Avec plus d’une cinquantaine de concerts dans les pattes, elle a fait escale au Jyva’Zick, à LaSemo ou encore aux Francofolies de Spa.
Leur style ? Le J.A.R.Z.Z. : Jazzy And Rythmic ZwingZ (please, say « djârz ») ! Ces baroudeurs pas piqués des vers vous emmèneront dans leur univers qui vous fera bouger à en perdre toutes vos plumes !

Samedi 6 mai – 17h15 – https://www.facebook.com/unclewaldobelgique/


 

Ezza – Groove Touareg (Niger / Algérie / France)

ezzaPartant d’Agadez, Azawad, puis le monde, la musique touareg a grandi avec Tinariwen et elle vit désormais avec Ezza.Se détachant de ses illustres prédécesseurs, le power trio EZZA transforme et amène la musique touareg hors des sentiers convenus, mêlant sans concessions sonorités rock modernes, pulse africaine, rythmiques transes, et groove implacable.De leur deuxième album “Alkher” (La paix) résulte une musique moderne et universelle mais qui ne trahit pas l’essence de la musique traditionnelle d’où elle puise ses racines.
Des mélodies et un groove puisés dans le désert, un savoureux mélange de blues, de rock, et de chansons touaregs … le trio EZZA porte un regard sur le Niger, pays d’origine du chanteur Omar Adam, à travers une musique engagée et porteuse d’espoir. Accrocheur et terriblement efficace. “EZZA” est la dernière lettre de l’alphabet tifinagh, symbole de l’homme libre (amazigh) et de résistance.
Issu d’une famille de forgerons touaregs du Niger, Goumour « Omar » Adam grandit en apprenant le métier de ses parents. Enfant, il s’imprègne des groupes emblématiques touaregs tels que Tinariwen, Takrist Nakal…En arrivant en France, à Toulouse, il crée le groupe Ezza avec Menad Moussaoui (basse / Bombes2Bal, Guesra …) et Stéphane Gratteau (batterie / Curcuma, Stabat Akish, …).

Samedi 6 mai – 15h45 – https://www.facebook.com/ezzaband/


Sidiwacho  – #hiphop #cumbia #balkan (Lille/Santiago)

sidi-wachoSidi Wacho c’est le nouveau collectif Lillo-Chilien emmené par Saidou et Jeoffrey du Ministère des Affaires Populaires (MAP). Insolent et festif, Sidi Wacho c’est deux Mc’s survoltés, des percussions cubaines, des machines, un accordéon et une trompette aux couleurs balkaniques, qui vous feront sans aucun doute, danser, chanter et lever le poing.
Attendez vous à recevoir une avalanche de “buenas ondas” mais attention, ne vous méprenez pas, Sidi Wacho ce n’est pas de la cumbia, ce n’est pas du rap, ce n’est pas de la musique des Balkans.. Sidi Wacho c’est d’abord de l’expression populaire made in Lille et Santiago, avec des textes engagés qui piquent et qui nous rappelle que ” la lucha signe”.

Samedi 6 mai – 18h00 – http://www.sidiwacho.com/


Debademba – World music

debadembaDopé par le succès d’un premier disque fédérateur et des concerts qui se transforment souvent en bals enchanteurs, Debademba est un collectif né de la rencontre magique de deux complices : le guitariste Abdoulaye Traoré venu du Burkina Faso, soliste et rythmicien inventif, et le chanteur originaire du Mali Mohamed Diaby, griot charismatique.
Personnages hauts en couleurs, ce sont comme les autres membres du groupe (section rythmique et claviers) des Africains de Paris très en vue sur la scène cosmopolite de la capitale. Ils façonnent une musique moderne et explosive, où afrobeat, highlife, mbalax et reflets mandingues côtoient la force du blues et des clins d’œil au rock.
Sur fonds de textes humanistes et généreux (le nom du groupe signifie “la grande famille” en bambara et leur devise est “On est ensemble !”),
Souleymane, leur deuxième album, est un éclatant manifeste, une invitation à la fête, une coulée de lave volcanique qui serpente entre groove urbain et afro-pop.

Samedi 6 mai – 20h00 – https://www.facebook.com/DEBADEMBA/


 

Dobet Gnahoré –  (Côte d’Ivoire)

dobet-gnahoréChanteuse, danseuse et percussionniste ivoirienne, Dobet Gnahoré a hérité de la force des traditions Bété de son père Boni Gnahoré, chanteur et maître percussionniste.
Dobet a été formée aux arts de la scène au sein de la Compagnie Ki Yi Mbock d’Abidjan, dirigée par Werewere Liking. Elle y rencontre en 1996 Colin Laroche de Féline, guitariste français venu s’imprégner des musiques panafricaines qui sera le guitariste du Ki yi pendant trois ans et avec qui elle compose ses premières chansons.

Des mélodies mandingues à la rumba congolaise, du ziglibiti ivoirien au bikoutsi camerounais, du high-life ghanéen aux choeurs zoulous, leurs compositions, portées par des sonorités jazz sont variées et colorées.
La sanza, le balafon, la callebasse, les bongos viennent donc soutenir la guitare, les chœurs et la voix chaude et puissante de Dobet…
Dobet chante en différentes langues africaines : bété, fon, baoulé, lingala, malinké, mina ou bambara, reprenant ainsi la tradition panafricaine du groupe Ki Yi Mbock.
Sur la scène, sa voix, son charisme et sa grande présence, nourrie de plusieurs années de travail théâtral et chorégraphique séduisent le spectateur…

Samedi 6 mai – 22h00 – http://dobetgnahore.com


Omar Perry

omar perry“Immergé dans la musique depuis son plus jeune age, Omar Perry a grandi dans le reggae. Tour à tour ingénieur du son puis “soundboy”, le fils de l’incontournable Lee ‘Scratch’ Perry revient avec un nouvel album le 6 mai à Humanicité”

 

 

 

 

 

 

Samedi 6 mai – 23h30 – https://www.facebook.com/Omar-Perry/

 


RR team + Zerko – Rap (Belgique)

18111226_10154580052185950_1961552029_oLa R.R Team (radiorapnet) media hip hop internet  est en même temps un collectif  réunissant des MC belges et français et aussi  d’ailleurs.
Pour cette année le collectif R.R Team est composé de, Dusai , un artiste de rue qui a grandi dans la rue et éduqué par la rue, enfant de la guerre du Rwanda, ses textes vrais et crus faisant référence à sa vie et a l’univers de la street. Ses influences son plutôt rap egotrip hip hop trap… Rap solide avec sa voix rock et au texte touchant. Il est à la base de Radiorapnet avec PIB & Majdou fondé à Soignies.
Treiz3 avec voix grave et son attrait pour le rap forment une porte d’entrée vers une vibe positive lorsqu’il mêle reggae et flow hiphop percutant. De la musique fraîche avec un message profond qui permet de se contempler avec un regard bienveillant tout en faisant bouger sa tête au rythme du son.
Vicer de son nom d’artiste (ath) Ses influences musicales sont surtout hip-hop développé en 2000 suite à l’acquisition de l’album du très célèbre groupe NTM. Il a débuté l’écriture à ses heures perdues entre cours scolaires et retour en train à son domicile.  C’est un Rappeur conscient et acharné sur l’écriture forte et parlante pour les jeunes d’aujourd’hui.

Samedi 6 mai – 14h45 – https://www.facebook.com/dusaiofficiel/


 

Banamons – Rumba congolaise (Mons)

BanamonsBanamons, c’est du soleil sur scène, des sourires sur les visages et une furieuse envie de danser !
Amoureux de la Ville de Mons, mais venant des 4 coins de Belgique, cette formation de 6 musiciens a sillonné les routes d’Europe avant de revenir se produire dans leur fief, ce dimanche 7 mai.
Composé de membres ayant joué avec des pointures comme King Kester Emenaya ou encore Konono n°1, Banamons va vous faire bouger sur les rythmes ensoleillés de la rumba congolaise.

 

 

Dimanche 7 mai – 18h45


 

Choolers division – Hip Hop (Belgique)

photo-choolers-division-site_850Un projet belge, révélé à Marseille par le milieu underground de La Friche de la Belle de Mai et de l’EMBOBINEUSE.
Depuis 2013, ils se sont produits un peu partout en Europe.
Une prestation particulièrement remarquée à la GAÎTÉ LYRIQUE à Paris en décembre 2015 a retenu l’attention de David LEMOINE (CHEVEU) qui promotionne désormais la DIVISION.
Choolers Division propose un hip hop électro, tordu et incandescent avec toute une multitude de niveaux sonores captivants et décalés.
Une sorte de machine déjantée, hors de contrôle, produisant un mélange étourdissant de genres musicaux.
Le langage énigmatique de Kostia Botkine et Philippe Marien oscille entre complaintes affutées et rugissements survoltés.
Sur scène, l’ambiance est en mode survoltage, pas de place pour l’économie ou l’autocensure.
A chaque fois réinventées en live, les compositions brutes d’Antoine Boulangé et Jean-Camille Charles sont ajustées aux personnalités des deux rappeurs.
Choolers Division reçoit également le soutien du collectif parisien BRUTPOP, du collectif avignonnais FREESSON et de l’artiste Stéphane BLANQUET

Samedi 6 mai – 19h00 – http://www.thechoolers.org


 

Kermez à l’est – Fanfare (Belgique)

Kermesz---Credit-Jean-Poucet_1En hybridant musique balkanique à l’énergie du rock, Kermez à l’Est fait danser l’imagination et propose un répertoire qui déménage, festif à souhait, dans une mise en scène à l’humour décapant !
En fusionnant l’émoi et la force des mélodies d’Europe de l’est avec la puissance des rythmes occidentaux, Kermez explose les styles avec une créativité et une vivacité contagieuse. Personne ne reste indifférent devant ce groupe débridé de 8 musiciens, caractérisé par une énergie détonante, communicative, la modernité de leurs arrangement et de leurs compositions, sans oublier leur sens de la fête légendaire ! Forts d’une expérience de plus de 10 ans et de 700 concerts en Belgique comma à l’étranger, ce groupe accoustique à l’incontournable dégaine de rockeurs transforme invariablement son public en chaudron dansant et bouillonnant.
En spectacle de rue ou sur scène, Kermez  propose un show explosif dans un univers décalé qui va au delà de la musique et ravira autant les amateurs de trash-metal que de musette.

Samedi 6 mai – 21h00 – http://www.kermeszalest.com


La famille Walili – Collectif pluridisciplinaire (France)

walili“Narma and the Walili beat brother’s”; “Le cabaret de Monsieur Sergueï”; “C’est qui Paulette ?”;… Pas moins de 3 spectacles aux ambiances variées en 2 jours.
Les Walilis, c’est une bande de compères, une « famille », une tribu d’artistes pluridisciplinaires composée de clowns, musiciens, comédiens en tout genre et avant tout amis…

Samedi 6 mai – 17h15 – C’est qui Paulette ?
Samedi 6 mai – 23h00 – Narma & The Walili beat brothers
Dimanche 7 mai – 17h15 – C’est qui Paulette ?
http://www.famillewalili.fr


 

Samet Vicil – (Istanbul)

samet-vicil

Samedi 6 mai – 00h15 – https://www.facebook.com/sametvicilpg/


 

L’Air de paix

Samedi 6 mai – 14h15


 

Walk on the moon – Reggae, jazz, soul, rocksteady,… (Ciney)

walkWalk on the Moon est né en 2003 sous le nom de Waka.
Onze années sous ce nom…onze années de vie commune partagée entre les scènes, les studios, les répétitions, les trajets, les fêtes, les joies, les déceptions, les…onze ans!
Aujourd’hui, nous avons pris le nom de Walk on the Moon. Nous sommes toujours les mêmes, mais avec ce truc imperceptible qui a changé. On est pareil qu’avant mais pas tout à fait.
Pour la sortie de notre premier album “On the Roots Again”, sorti en décembre 2014, nous voulions repartir de zéro. Mais pas tout à fait.
Waka cède sa place à Walk on the Moon et lui lègue toute son expérience. Toujours des lignes reggae mais enrichies par les ans passés, les rencontres musicales, les idées de chacun et surtout par l’envie d’un nouvel envol…Vers la lune, par exemple.

Dimanche 7 mai – 14h00 – https://www.facebook.com/walkonthemoon.be/


 

N’faly Kouyaté – World music

n'falyN’Faly est un musicien reconnu dans le monde entier. Il est issu de la plus célèbre famille de griots mandingues, peuple d’Afrique de l’Ouest vivant en Guinée, au Mali, en Gambie, au Sénégal et au Burkina Faso. N’Faly Kouyaté a été formé dans la plus grande rigueur des artistes traditionnels d’Afrique de l’Ouest. Il s’ouvre néanmoins très tôt aux courants de musiques les plus universelles (world music, rock, funk, jazz,…).

 

 

Dimanche 7 mai – 15h45 – https://folothesource.com/nfalykouyate/

 


 

Rumbarista

rumbaristas05

Dimanche 7 mai – 16h45 – https://www.facebook.com/rumbaristas/


 

Rolando Bruno – Cumbia trash (Argentine)

rolando-bruno

Dimanche 7 mai – 14h45 – https://www.facebook.com/rolandobrunomusica


Emeline tout court

DSC_0183cadreHistoires à chanter debout et bidules accordéonesques, chanson francassante punko mélodique, reprises rapiècées et compositions chaotiquement personnelles.

Emeline Tout Court est sûrement née quelque part dans la rue, le jour où elle a choisi de remplacer la moiteur du stress de l’examen de piano par l’humidité du crachin belge.
Munie d’un troisième poumon – à bretelles celui là – elle s’est mise à raconter des histoires sur le trottoir. Ça commencé par des concerts improvisés un peu partout. Sans mentir, on peut dire qu’Emeline a déjà joué dans le plupart des festivals belges avant même d’y être programmée, installée au coin des rues ou entre les tentes du camping des festivaliers.
Elle chante les chansons des autres d’abord, reprises de justesse et rapiécées à sa sauce. Il y a Bobby Lapointe, les Ogres de Barback, les VRP, Boris Vian. Elle débusque des chansons de-ci de-là, et les ajoute à son répertoire dans l’espoir de faire découvrir à son public des airs inédits ou inconnus.
Aujourd’hui, compositrice et accordéoniste autodidacte, elle chante ses propres chansons et passe des scènes improvisées aux scènes sonorisées. Malgré ça, elle emporte toujours avec elle l’aisance et la spontanéité de ses premiers concerts.
En parallèle à ce projet de solo, elle joue aussi avec diverses formations musicales, allant de la chanson pour enfants (avec les Compagnons du Temps) à la musique médiévale (avec Baguenaude). Elle est aussi auteur de théâtre et comédienne. Avec le collectif À l’Abordage!, elle crée des spectacles de marionnettes. La légende raconte qu’elle ferait un excellent carrot cake et un délicieux clafoutis au cognac (plus communément appelé « Clafougnac »).

Dimanche 7 mai – 18h00 – https://www.facebook.com/emelineaccordeon/


 

Sangoma (Chorale Afropéenne)

sangomaFruit d’un travail vocal qui forme un pont entre le monde occidental et celui de l’Afrique, entre l’urbain et l’ethnique, offrant une approche différente du chant, un mélange irrésistible de polyphonie et de rythme.

Dimanche 7 mai – 19h45


 

Zebatuca – Batucada (Tournai)

zebatucaIl y a maintenant 10 ans, le groupe ZeBatucA est né dans le cadre des ateliers de percussion Afro-Brésilienne PERCU-PARADE, organisés par le Centre d’expression et de créativité de la maison de la culture de Tournai, ainsi que des ateliers organisés à Vieux Condé par “Le boulon”. Elliot Amah, Hugues Adam et Stéphane Derasse, animateurs au sein de la maison de la culture de Tournai depuis plus de 10 ans, mais aussi animateurs dans divers groupes du Hainaut occidental et du Nord de la France en sont les investigateurs. Le noyau de base du groupe est constitué d’une vingtaine de personnes mais peut varier selon les prestations. Au-delà du travail traditionnel de la Batucada classique, ZeBatucA évolue dans des compositions issues des traditions africaines et brésiliennes pour proposer des arrangements personnalisés pour une musique de rue qui se joue en déambulatoire, avec ou sans accompagnement d’un groupe de danseurs. ZeBatucA reste à la fois fidèle aux sources afro-brésiliennes tout en jouant des innovations telles l’introduction des tambours d’intervention (parade de rue musicale aux sonorités puissantes alliant les racines du fameux “Tambour Français” aux traditions percutantes festives : musiques africaines, Brésiliennes, méditerranéennes, bretonnes,…). La Batucada, c’est avant tout la fête, l’ambiance du carnaval, d’ici comme d’ailleurs. Il faut que ça bouge !!! Et mouvement oblige…. Le groupe va également plus loin dans sa démarche en développant la mise en scène et la chorégraphie.

Dimanche 7 mai – 15h00 – http://www.zebatuca.be/