Soutien à “Genres Pluriels”


Il y a maintenant une année, l’asbl « Genres Pluriels» a pris contact avec notre association, dans l’objectif éventuel de développer des projets en commun.

L’évidente convergence de l’engagement de nos deux mouvements en faveur des droits humains nous a très rapidement conduit à la concrétisation d’un projet à Tournai, sous la forme d’une permanence conviviale, ouverte à tou-s-tes dans les locaux de notre implantation locale tournaisienne.

L’encadrement, la coordination et l’animation de cette soirée mensuelle sont assurées par les permanents des deux structures, ainsi que par des bénévoles et militants de Genres Pluriels, qui trouvaient enfin un lieu de rencontre, d’échanges et débats dans une région désertée par ce type d’initiative.

Le succès rencontré par ce projet ne s’est jamais démenti : dès la soirée d’ouverture, un public nombreux était présent et a depuis, chaque mois, par sa présence, confirmé la nécessité de l’existence d’un lieu comme celui-là.

Ce partenariat a permis à notre mouvement de prendre la triste mesure de l’ampleur de la transphobie et des nombreuses discriminations dont sont victimes les citoyens transgenres, intersexués et genres fluides de notre pays.

L’annonce de la suppression des financements de l’asbl « Genres Pluriels», outre la désagréable surprise qu’elle a suscitée, soulève de nombreuses questions et inquiétudes.

En effet, priver l’asbl « genres Pluriels » de ses sources de financements équivaut à priver de leurs droits les plus fondamentaux une partie des citoyens de notre pays ; situation difficilement inacceptable dans un état démocratique.

Le mouvement laïque et en particulier notre régionale, Picardie Laïque, exprime sa profonde inquiétude face à l’annonce du retrait des financements de l’asbl « Genres Pluriels», signe d’une dégradation inquiétante des droits fondamentaux dans notre état de droit.

 

 

Pour Picardie Laïque,

Barbara Mourin, Directrice adjointe