Le Labo Philo

Le Labo philo c’est une équipe de 3 expérimentalistes dont le but est de créer des espaces de discussions à visée philosophique avec des participants de 5 à 99 ans.

Un atelier philo, c’est :

– Se questionner et dialoguer dans la bienveillance et le respect de tous
– Construire ensemble, s’aventurer sur le terrain de la philosophie, en toute simplicité
– Réfléchir à partir de textes, de chansons, d’œuvres d’art, de poèmes

Réinterrogeons nos valeurs à la lumière de nos différences.
La démocratie exige le débat et l’esprit critique !

Atelier philo avec les enfants

Apprendre à penser par soi-même commence dès le plus jeune âge !

Depuis 4 ans, nous proposons des animations dans les écoles maternelles et primaires, au cours desquelles les enfants sont sensibilisés à la méthode de la communauté de recherche philosophique, processus d’élaboration de la pensée qui consiste à mener une réflexion collective s’appuyant sur la richesse des différences présentes dans le groupe.

C’est l’occasion de la découverte de la capacité de chacun à développer et élaborer un raisonnement.

Les ateliers philo sont organisés au sein des écoles communales d’Hyon, Mainvault & Georges Roland à Ath.

Récit d’expériences – Philosopher avec les enfants

Ce récit d’expériences vous donnera une idée des dispositifs que nous utilisons afin de mettre en place des espaces de discussion à visée philosophique avec les enfants.

Vous verrez comment nous prenons en compte l’enfant dans son ensemble en nous adressant au cœur, au corps et à la pensée.

Des fiches pratiques accompagnent ce récit, ce sont des pistes à explorer pour vous donner l’envie de tenter l’expérience avec les enfants, vous en sortirez grandi !

Découvrez nos ateliers philo enfants en vidéo

Apéro philo

Pour s’ouvrir l’appétit avant le spectacle et agiter les neurones, rien de mieux qu’un apéro-philo.

Un moment de convivialité où chacun.e se réunit pour passer un agréable moment de discussion afin de répondre ensemble à la question du jour. Des amuse-bouches sous forme de questions, des assortiments d’exemples et de contre-exemples et un cocktail final riche en réflexions. Ouvert à toutes et tous.

Atelier philo avec les adultes

Plusieurs fois par mois, Picardie Laïque propose à qui le souhaite de se réunir dans le cadre d’ateliers philosophiques afin de réfléchir ensemble autour d’une question philosophique. Les textes proposés comme déclencheurs de la réflexion sont issus du mensuel Philosophie Magazine, d’œuvres d’art, de planches de BD, de textes parus dans la presse, d’œuvres littéraires et tout support qui peut amener à un questionnement philosophique.

La méthodologie préconisée lors de ces ateliers philosophiques se découpe généralement en 3 moments. Les participant-e-s sont d’abord invités à se familiariser avec le support proposé. Puis, ils/elles relèvent les thèmes et les questions qu’ils/elles estiment importants pour eux. Enfin, ils/elles s’engagent dans l’examen de l’un ou l’autre des problèmes que ces éléments soulèvent.

Ces ateliers philosophiques ont pour but de développer au fil des séances un sentiment d’appartenance au groupe et de susciter le partage des idées et des points de vue de chacun-e. Les discussions philosophiques permettent de développer les habiletés de pensée des participant-e-s. Elles leur offrent la possibilité de réfléchir philosophiquement à des idées qui les intéressent dans le cadre d’une recherche commune fondée sur la coopération et le dialogue. Ces ateliers favorisent en outre une prise de conscience de leurs propres sentiments et de ceux des autres, un accroissement de la sensibilité aux relations interpersonnelles et l’acquisition d’un juste sens des proportions conduisant à faire la part des choses entre ses propres besoins et aspirations et ceux des autres. La discussion est donc le lieu où s’intègrent des apprentissages qui sont de l’ordre du savoir (le sujet de discussion), du savoir-faire (les habiletés de pensée) et du savoir-être (les attitudes permettant l’émergence de l’impartialité, de l’objectivité, de l’écoute attentive…).

Ateliers philo en prison

Le mouvement laïque œuvre de longue date dans l’univers carcéral. Mais c’est depuis avril 2019 que Picardie laïque propose des ateliers de pratique philo. A raison d’une séance par mois, un conseiller moral et une animatrice proposent un espace-temps consacré à la discussion.

Pour encadrer ces moments d’échanges, nous proposons également des mises en condition sous la forme d’activités corporelles (relaxation, méditation…) et des activités créatives (dessins, écriture, etc.).

Pourquoi mettre en place un « atelier pratique philo » en prison?

Georges Kiejma, avocat, précise « La démocratie, ça ne doit s’arrêter nulle part, et surtout pas au seuil de la prison ».

Peu d’occupations sont organisées en prison pour soutenir les détenus. Or ceux-ci sont en demande d’activités. L’activité est innovante car elle prend en compte les demandes et besoins du milieu et y répond : «avoir une bulle d’air dans leur détention, discuter d’autres sujets que ceux en lien avec le monde carcéral et rencontrer de nouvelles personnes » (paroles de détenus).

Une fenêtre sur l’extérieur

Picardie laïque a participé en 2019 aux journées nationales de la prison.

“Ces ateliers permettent de redonner du sens à la parole, de pouvoir mettre des mots sur ce qu’ils vivent, d’écouter les autres et d’être entendu”

Ces journées ont pour objectif de sensibiliser le grand public aux thématiques carcérales et à la réalité de la condition pénitentiaire aujourd’hui en Belgique.

Des passerelles entre l’Université de Mons (UMons) et les détenus de la prison de Mons ont pu être réalisées. Deux groupes d’étudiants.tes ont pu participer, en prison, à un atelier de pratique philo. Cette expérience fut enrichissante de part et d’autre. Certains préjugés, notamment chez les étudiants.tes, ont pu être déconstruits : « Je m’attendais à ce qu’ils soient assez machistes, j’avais aussi une réserve sur la liberté de parole, la prison, pour moi, c’était un hôtel ou l’on était logé, nourri, blanchi…… »

Par ces ateliers, on peut :
• redonner 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗮𝗻𝗰𝗲 à ceux qui n’ont plus l’habitude d’être écoutés
• permettre aux gens une meilleure 𝗿𝗲́𝗶𝗻𝘀𝗲𝗿𝘁𝗶𝗼𝗻 dans la société
• remettre de l’𝗵𝘂𝗺𝗮𝗶𝗻 dans ces lieux qui en sont dénués

Ce sont les réflexions de Julie Goemaere, étudiante en master en Transitions & Innovations Sociales.

Avec son accord (merci Julie ! 😉), découvre en entier son rapport très intéressant.

En conclusion

Remettre de l’humanité et introduire la notion de la démocratie à travers les ateliers sont essentiels : redonner du sens à la parole, pouvoir mettre des mots sur leur vécu, écouter les autres et être entendu… Réintégrer ces quelques valeurs est primordial et redonne confiance à ceux qui n’ont plus l’habitude d’être écoutés.

« La prison n’est qu’un espace muré qui cache les échecs de la société » – Anthony Dacheville

Nous contacter

44 rue de la Grande Triperie
Mons, 7000
Belgique